Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

L'histoire du Parfum

     L' Histoire du Parfum 

La région de GRASSE 

Au 16ème siècle, Grasse fut célèbre pour ses tanneries qui se sont développées autour du petit Canal. Le tannage des peaux dans les ateliers de la ville, provoquaient une forte odeur très désagréable.

Cette production haut de gamme étant destinée à une clientèle fortunée, les tanneurs ont alors l'idée d'utiliser des essences naturelles tirées des fleurs de la région pour parfumer les cuirs. La campagne autour de la cité commence à se couvrir de champs de fleurs.

Le roi lui-même reconnaît cette innovation et proclame alors une nouvelle corporation, celle des « gantiers parfumeurs ».

De nos jours, la parfumeriereste la principale ressource du pays et 20% de la population vit de cette activité. Au 19ème siècle, le marché du parfumse développe et Grasse devient « La Capitale mondiale des Parfums ». La production artisanale du début laisse place à l’industrie. Grasse s’ouvre vers l’international et de grandes usines naissent.

Le tourisme commence à se développer, les gens apprécient la qualité de vie, les paysages et le climat de la ville de Grasse. De riches étrangers construisent de magnifiques villas et la ville s’enrichit en curiosités diverses. Certaines matières premières commencent à être importées de l'étranger. Au 20ème siècle, Grasse reste très touristique, et l’industrie des parfumsse transforme et se modernise.

C'est aussi le début de la création des produits de synthèse pour répondre à la demande, à la démocratisation des parfumset de leurs emplois dérivés (gel douche, shampoings, déodorants, cosmétiques, détergents, arômes alimentaires divers).

Au début du 19ème siècle, environ « 600 » tonnes de fleurs étaient récoltées, vers 1940 « 5000 » tonnes, et au début du 21ème siècle, la production avoisinait « 30 000 » tonnes.

Les procédés de Fabrication 

La distillation 

La phase de distillation permet d’obtenir l’essence de la fleur. Cette étape est réalisée très rapidement après la cueillette pour que les fleurs soient encore fraîches.Selon la fragilité de la fleur qui est distillée, il existe différentes techniques : 

La distillation par vapeur d’eau : technique la plus ancienne, cette méthode permet de récupérer les huiles essentielles mais aussi l’eau distillée pour les fleurs de rose et d’oranger. De grandes quantités de fleurs sont nécessaires pour obtenir une petite quantité d’essence (exemple : 600 kg de lavande pour récupérer 1 kg d’essence de lavande).


L’enfleurage à froid : cette méthode plus coûteuse est utilisée pour les fleurs fragiles comme le jasmin, la tubéreuse ou la jonquille.


L’expression à froid : il s’agit du procédé utilisé pour les fruits qui consiste à presser la peau du fruit pour en obtenir de l’huile essentielle. L'extraction Méthode consistant à faire infuser les matières végétales dans un mélange de solvant et d'eau.

Création des parfums de synthèse 

La parfumerietire aujourd'hui partie des progrès de la chimie. Les molécules de synthèse ne remplacent pas les matières premières naturelles, mais elles viennent compléter la gamme de fragrances à disposition du « nez».

L'odeur de synthèse est parfois même plus fidèle, comme celle de la rose qui est utilisée dans les plus grands parfums de ce monde. Pour certaines fleurs, ne poussant que quelques semaines par an, la synthèse permet d’obtenir un parfum stable et en grande quantité.

Pour autant, ce n'est pas forcément moins coûteux : certains mélanges nécessitent une suite d'opérations complexes et très longue. Il existe encore d’autres techniques moins fréquentes.

La création du parfum

Pour créer un nouveau parfum, on fait appel à des créateurs parfumeurs qu’on appelle les « nez ». Ils ont des facultés olfactives exceptionnelles et de bonnes connaissances en chimie. Un bon « nez » peut reconnaitre jusqu’à 3000 odeurs.

La maturation :  Il s’agit de laisser vieillir le parfum en le mélangeant avec de l’alcool et de l’eau distillée. C'est une étape importante pendant laquelle le mélange va se stabiliser et donner au parfum toute sa puissance.

Le glaçage : Cela consiste à faire refroidir le mélange pour le fixer.

Le filtrage : Le parfum est filtré pour l’éclaircir et éliminer les dernières impuretés.

Le conditionnement : Il s’agit de la mise en bouteille du parfum dans son flacon et de l’habiller (sertissage d’une bague, pompe, capot, étiquette).

"Noham : emploi,recrute,vdi,conseillère,vente,vendeur,independant,domicile,parfum,de,grasse,ambiance"